Bio Robert Lavoie

Natif de la grande région de Montréal, Robert Lavoie fût rapidement initié au rock’n’roll, et ce en grande partie par son cousin Gilles qui lui donnera ses disques originaux rock’n’roll des années ’60. C’est avec admiration que Robert écoute son grand cousin lui parler de musique et de son groupe préféré : les Beatles. Les années ’70 sont celles de découvertes musicales majeures pour Robert Lavoie. De Elvis à Dean Martin en passant par le rock de l’époque, Robert découvre l’univers fascinant et varié du monde musical. Toutefois, un seul album influencera et révèlera le chemin qu’il suivra pour le reste de sa vie : The Beatles, Live At The Hollywood Bowl !
Dès l’âge de 10 ans, Robert découvre la guitare. Une guitare achetée à rabais, offert en cadeau par sa mère, et qui n’avait pas toutes ses cordes !!!! 1978 est l’année des premiers cours de guitare donné au sous-sol de l’église paroissiale. La guitare prendra alors une place primordiale dans sa vie. La fin des années ’70 marquera aussi les premiers groupes de musique. Les chansons des groupes Britanniques sont à l’honneur avec la Mersey Beat qui avait conquis le monde une dizaine d’années auparavant.
Le début des années ’80 consolidera toutes ses influences musicales pour finalement emmener Robert vers un style qui lui collera à la peau : le Rockabilly. 1984 sera une année déterminante avec son entrée au sein du groupe The Beasties. Plusieurs passages à la télévision, Téléthons, tournées à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick, tournées Américaines, ajouteront une solide expérience musicale inestimable à la carrière de Robert Lavoie.
En 1991, Robert participe, avec le groupe Les Survenants, au concours l’empire des futures stars ou ils se rendront en demi-finale.
1994, Robert incarne Paul McCartney dans le spectacle Yesterday…Les Beatles.
Spectacle à grand déploiement sur le célèbre quatuor britannique.
C’est vers 1996 que l’idée d’un big band prend forme petit à petit. La venue des Colin James, Cherry Poppin’ Daddy’s, Brian Setzer Orchestra ne sont pas étrangères à la réalisation du Robert Lavoie et le Cat Scat Band.
En 2001, il fera la tournée des casinos aux États-Unis. L’année suivante, il participe à l’écriture et à la réalisation du spectacle Sing, Sing, Sing en collaboration avec Benoit Laroche pour le Casino du Lac Leamy. Avec son « Big Band », Robert sera des spectacles spéciaux au Casino de Montréal quelques fois par années.
En juillet 2004, il foulera la scène des Francofolies de Montréal pour la première fois. En décembre 2006, il assurera la première partie de la tournée des fêtes d’Éric Lapointe au Métropolis de Montréal.
C’est en 2007 que ses efforts seront récompensés avec la sortie du premier album intitulé : Johnny Blade, suivi de son deuxième album : Noël avec Robert Lavoie.
Cet album recevra un accueil des plus chaleureux, et demeure toujours en rotation sur toutes les stations de radio du Québec pour le temps des fêtes. S’ensuivra un spectacle au Festival Juste Pour Rire dans le cadre du lancement du film « Hairspray ».
En 2008 et 2009, il participe à l’album Noël au Québec 2 avec la chanson Cours Rudolf Cours de même qu’avec la chanson Le Sentier De Neige sur l’album Noël au Québec 3. Il assurera, pour la deuxième fois, la première partie de la tournée des fêtes d’Éric Lapointe qui se produira à Québec, La Baie et le Centre Bell de Montréal.
En plus du big band, Robert Lavoie se produit depuis plusieurs années avec son trio rockabilly.
Robert Lavoie est présentement directeur musical, réalisateur et arrangeur de David Thibault (Blue Christmas, The Voice France) cette sensation du web qui est monté aux plus hautes sphères musicales avec un album éponyme sorti en 2016 par Universal en France et au Canada.
2017 voit la naissance du MTL Western-Swing band, le tout nouveau groupe de Robert Lavoie.